user-solid-circle spoon-knife glass local_pharmacy location phone envelop Icon/Star Created with Sketch.

Confidence, Ma femme n’entretient pas la maison, je veux divorcer

Catégorie

DETAILS

  • Le week-end dernier, la rédaction d’agendaniamey.com a été approchée par un monsieur à la quête de réponses à son problème. Voici son histoire

     

     

    « Hier encore, j’ai dû dégagé ses vêtements du lit avant de pouvoir trouver une place pour me coucher. Elle ne connaît pas la notion de propreté. Ce qui m’énerve le plus ce sont ses dessous qu’elle laisse trainer partout dans la maison. N’en déplaise le moins la casserole qu’elle pose sur le lit pour manger, pendant que son soutien-gorge traîne sur les oreillers en compagnie de la bouteille d’eau et du verre à boire. Je baigne dans un environnement sale depuis que je me suis marié, j’en peux plus. Je veux divorcer ! »

     

     

    Là-bas à Koira Kano, le couple Alfaga a célébré un «Hidjé» (mariage) très pompeux. C’était la grande retrouvaille au domicile du couple et les convives ont bien été reçus. Repas, boissons, thé, tout était au rendez-vous pour la circonstance. Niamey se souvient encore de ce jour mémorable.

     

     

    On dit souvent qu’un mariage, s’il est réussi, c’est après la cérémonie qu’on le constate dans la vie du couple, jamais avant. C’est dire donc qu’un mariage pompeux n’est pas un gage d’une vie de couple réussie. Monsieur Alfaga et sa femme Hadiza vivent bien, mais deux habitudes différentes les séparent. Monsieur est un mania de la propreté et aime voir les choses propres autour de lui. Avant de se marier, il se chargeait personnellement de l’entretien de sa maison y compris le salon, les chambres sans délaisser les sanitaires. Quand il est débordé, il engage quelqu’un pour le faire. D’une manière ou d’une autre, sa maison était toujours propre et il adore ça.

     

     

    « Ma femme est très jolie, avec une belle courbe entre émincée et un embonpoint qui coiffe sa belle taille d’1,75 cm. Teint clair, son sourire est percé par de jolies fossettes  qui foudroient au premier regard. C’est une reine de beauté en miniature. Mais ma femme a des habitudes qui ne sont pas à la hauteur de sa beauté. »

     

     

    Madame Hadiza épouse Alfaga est l’antipode de son mari. Si elle se plaît bien dans un environnement propre, elle n’est pas pour autant gênée quand la maison devient sale. D’ailleurs, elle est abonnée présente au royaume de la saleté d’après les propos de son mari.

     

     

    « Au début, elle a commencé par faire deux jours sans balayer la maison. Je n’étais pas inquiet parce que ça peut arriver de faire quelques jours sans nettoyer sa maison, si elle n’est pas trop sale. Ensuite elle est montée en grade, allant d’abord à trois jours, puis quatre. Après cela, la vaisselle a commencé par s’entasser dans le lavabo de la cuisine. Puisque nous avons beaucoup d’ustensiles, elle a trouvé la solution de faire un tas de vases sale à part (les plus nombreux) et un autre tas de vases propres qui rejoignent rapidement les rangs des vases sales après un repas. »

     

     

    « Dans mon rôle de mari, j’ai interpelé ma femme et je lui ai parlé. Calmement, avec douceur et amour, je lui ai fait comprendre que cette façon de faire ne l’honore pas elle même d’abord, et ensuite c’est tout le couple qui ne donne pas une bonne image en se comportant comme ça. Parce que, la vraie propreté d’une personne c’est à travers sa maison qu’on le remarque et non à travers les jolis vêtements qu’elle porte. Si tu t’habilles propre pour sortir, et qu’en sortant tu es obligé de sauter pardessus les ordures et la saleté avant de sortir de ta maison, tu n’es pas propre. Je vous fait économie des serviettes hygiéniques qui pullulent dans la maison.  Je suis même allé au sens large du sujet en lui expliquant qu’au-delà de ce qu’elle fait, la stabilité de la maison repose sur la propreté et le confort. Même dans l’Islam, la propreté est recommandée par Allah. »

     

     

    Mais il ne fallait pas ! Malgré les promesses de mon épouse de changer et de prendre plus soin de la maison, rien n’y fit.

     

    Dépassé, j’ai alors apporté l’affaire devant ma belle-mère. Alors même que je m’attendais à un soutient totale de cette dernière, ma belle maman s’est rangée, à ma grande surprise, du côté de sa fille. Pire, elle ne comprend pas pourquoi j’en fais tout un problème. Elle estime que Hadiza sa fille ne fait rien de mal. C’est un comportement normal à ses yeux. Ma belle-mère m’a complètement lavé d’une douche froide.

     

     

    Je n’en crois pas mes yeux et mes oreilles.  Et je veux divorcer. Certains proches me conseillent plutôt de prendre une deuxième femme. Je suis partagé, aidez moi.

     

     

     

    Assion HOUESSOU