user-solid-circle spoon-knife glass local_pharmacy location phone envelop Icon/Star Created with Sketch.

Covid-19, Le pèlerinage à la Mecque 2020 maintenu mais dans des conditions restreintes

Catégorie

DETAILS

  • Le lundi 22 juin 2020, l’Arabie Saoudite a annoncé que le pèlerinage à la Mecque aura bien lieu. Seulement il se fera dans des conditions très particulières cette année.

     

    Le ministère saoudien du pèlerinage a annoncé ce lundi 22 juin 2020, que le pèlerinage à la Mecque aura bel et bien lieu. Une décision qui réjouit le monde musulman. Cependant, seules les personnes se trouvant à l’intérieur du royaume saoudien, toutes nationalités confondues, peuvent y participer. Autrement dit, les musulmans en provenance de l’étranger n’auront pas de visa pour accomplir l’un des cinq piliers de l’islam.

     

    « Cette décision est prise pour garantir que le hajj ait lieu de manière sûre du point de vue de la santé publique, en observant toutes les mesures préventives et les protocoles de distanciation sociale nécessaires face aux risques associés à cette pandémie, et conformément aux enseignements de l’islam relatifs à la préservation la vie humaine.»

     

    Mais le ministre en charge Mohammad Benten a précisé que « le nombre de pèlerins sera d’environ un millier, un peu moins, un peu plus… Le nombre n’atteindra pas les 10.000 ou les 100.000.»

     

    Cette décision a été favorablement accueillie dans le monde musulman. En effet la Ligue Islamique Mondiale (LIM), bras diplomatique du royaume saoudien et instrument de diffusion du wahhabisme, a aussitôt reconnue la légitimité de ce hajj limité, dans l’intérêt des pèlerins eux-mêmes. D’autres comme la prestigieuse institution sunnite Al-Azhar a quand à elle qualifié la décision de « sage et basée sur la jurisprudence islamique.» 

     

    Pour sa part Youssef Al-Othaimeen, secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique dit apprécier « le soin extrême donné à la santé et à la sécurité des pèlerins »

     

    Rappelons que fin mars, le royaume avait appelé les fidèles à suspendre temporairement les préparatifs du pèlerinage. Cet appel a été entendu. Si la suppression du pèlerinage à la Mecque cette année avait été maintenue, elle porterait un coup sans doute fatal à l’économie du royaume déjà fragilisée par la chute du prix du pétrole.

     

    Chaque année, les pèlerins injectent 10,6 milliards d’euros dans l’économie saoudienne d’après des sources gouvernementales, rapporte Jeune Afrique. Mais le royaume saoudien dont l’économie est fortement dépendante de la rente pétrolière va devoir s’en passer à cause de la Covid-19 malgré la récession économique qu’il traverse.

     

    Assion HOUESSOU