user-solid-circle spoon-knife glass local_pharmacy location phone envelop Icon/Star Created with Sketch.

Divers, Ce riche monsieur rachète la banque qui lui avait refusé un crédit

Catégorie

DETAILS

  • A Londres, Adam Deering est désormais le propriétaire de la banque qui lui avait refusé un prêt à ses débuts dans l’entreprenariat. L’information a été donnée sur son compte Instagram la semaine dernière.

     

    Le riche homme d’affaires anglais Adam Deering, a racheté la banque qui lui avait refusé un financement. Sur son compte Instagram, il s’est réjoui en postant une photo de lui devant l’immeuble qui abrite la banque, immeuble qui lui appartient désormais. Commentant la photo, il a écrit « la vengeance est douce ».

     

    En effet, quelques années plus tôt, alors qu’il débutait dans les affaires, cette banque lui avait refusé un prêt au motif « qu’il est trop jeune et inexpérimenté ». Il avait 21 ans. Alors pour se venger de la banque, « j’ai acheté le bâtiment de la banque où, quand j’avais 21 ans, on m’a refusé un prêt,» a-t-il posté sur son profil Instagram.

     

    A l’époque son dossier complet comprenait un business plan et il demandait 10 000 livres sterling. N’ayant pas d’autres issues ; il avait beaucoup misé sur ce financement. « Avant d’entrer à la banque, j’avais beaucoup prié parce que je n’avais pas d’argent et que je n’avais aucune idée de comment faire sans la banque » a-t-il expliqué.

     

    Malheureusement, non seulement il n’avait pas obtenu gain de cause, mais en plus il avait été humilié par la banquière qui a étudié son cas, après un coup d’œil rapide sur ses dossiers. Monsieur Deering se rappelle que la banquière avait dit non « sur un ton condescendant.» Désorienté et sans second plan, Adam Deering a été obligé de faire les choses lui-même sans compter sur une quelconque aide. Finalement, la société de gestion qu’il a bâtie, a été vendue à 5 millions de livres en 2014, lui qui autre fois avait quitté son emploi et investi ses maigres économies pour construire ce bisness.

     

    Avec le bénéfice de la vente, il a créé d’autres entreprises, devenant ainsi un jeune millionnaire et chef d’entreprise épanoui. C’est avec ces millions qu’il a racheté la banque qui lui avait refusé le prêt.

     

    Assion HOUESSOU