user-solid-circle spoon-knife glass local_pharmacy location phone envelop Icon/Star Created with Sketch.

Tic, Cette  application pourrait prédire votre espérance de vie

Catégorie

DETAILS

  • Des scientifiques de l’Université d’East Anglia en Angleterre ont mis au point une application qui estime la durée de vie d’une personne. Cette invention marque une avancée dans l’évolution de l’homme et de la science.

     

     

     

     

    A Norwich en Angleterre, les scientifiques de l’Université d’East Anglia ont mis au point une application  qui estime l’espérance de vie, une avancée notoire dans l’évolution de la science et de l’homme.

                                                                                                   

     

     

    L'étude menée par les chercheurs a pris en compte plus de 100.000 personnes âgées de plus de 60 ans. Ils ont été suivis pendant six mois et leurs signes vitaux passés au crible par les scientifiques. Les paramètres d’âge, de sexe, les mauvaises habitudes, l’indice de masse corporelle et les maladies chroniques comme la tension, le niveau de cholestérol dans le sang, le lieu de résidence ont été retenu lors des recherches. De même, les facteurs de risque, le diabète notamment, l’hypercholestérolémie, bref tout a été pris en compte lors de l’étude, même l’ethnie.

                                                                                                        

     

     

    Quand enfin l’application voit le jour, c’est grâce aux informations reçues qui ont permis aux experts de créer 648 « profils de risque ». La professeure Elena Kulinskaya, membre du groupe de chercheurs à l’origine de cette application explique que « les résultats de notre analyse sont retranscrits en espérances de vie pour 648 différents profils de risque basés sur l’âge, le sexe et le code postal. La liste de facteurs de risque que nous avons utilisée inclut l’hypertension, le diabète, hypercholestérolémie, l’indice de masse corporelle, le risque de crise cardiaque dans les 10 ans, le tabagisme et l’utilisation des statines ».

     

     

     

    A terme, cette application calculatrice devra aider les gens à se demander comment augmenter leur espérance de vie. Sputnik, une agence de presse multimédia internationale lancée officiellement par le gouvernement russe, rapporte que « pour savoir à quel âge environ une personne va mourir, il est possible d’accéder à l’application sur le site de l’Université, introduire les paramètres et faire les calculs ».

     

     

     

     

     

     

    Assion HOUESSOU