user-solid-circle spoon-knife glass local_pharmacy location phone envelop Icon/Star Created with Sketch.

Tic, Interdiction formelle d’utiliser son Smartphone en marchant au Japon

Catégorie

DETAILS

  • Dans la banlieue de Yamato à Tokyo, il est désormais interdit d’utiliser son Smartphone en marchant. Cette nouvelle loi de la municipalité est adoptée pour pallier aux accidents de circulation qui sont de plus en plus récurrents.

     

     

     

     

    A Yamato une banlieue de Tokyo, il est désormais interdit de manier son Smartphone en marchant d’après une nouvelle loi de la municipalité.

     

     

     

    La ville de Yamato considère les Smartphones comme un problème de santé publique. En effet, une étude menée en 2014 par le géant mobile japonais NTT Docomo révèle que le piéton utilisant son téléphone perd 95% de son champ de vision. Ils ont ensuite simulé informatiquement et dans les mêmes conditions, la traversée des 1.500 personnes sur le passage piéton le plus utilisé autour de la gare de la ville.

     

     

     

    Résultat, 2/3 d’entre elles sont percutées par un véhicule. C’est donc pour pallier au problème des mobinautes qui se déplacent tête baissée et les yeux rivés sur leur Smartphones, que la municipalité a pris cette décision.

     

     

     

    Concrètement, des voix retentissent dans des bandes d’annonces tout autour de la gare de la ville pour rappeler à chaque instant aux citoyens le respect de la nouvelle mesure. «L’utilisation de Smartphones en marchant est interdite. Veuillez utiliser vos Smartphones après avoir arrêté de marcher » entend-on à répétition dans la voix de l’annonce.

     

     

     

    Cependant, le non respect de cette loi n’est pas soumis à une sanction mais voudrait beaucoup plus fonctionner par le système de pression sociale.

     

     

     

    Au sein de la population, cette nouvelle mesure divise les tranches d’âges différentes. Accueillie par les plus âgés qui se disent rassuré, elle est vue comme une restriction de la liberté individuelle chez les plus jeunes.

     

     

    « Je vois souvent des gens utiliser des téléphones portables en marchant. Ils ne font pas attention aux choses qui les entourent. Les personnes âgées peuvent ne pas pouvoir les esquiver », a déclaré Kenzo âgé de 64 ans tandis qu’Arika 17 ans, estime que « conseiller d’arrêter d’utiliser le téléphone de cette manière paraît acceptable. Mais prévoir une règle spécifique pour interdire cet usage, c’est peut-être aller un peu loin » a-telle déclarée à l’AFP. Pour finir, elle a ajouté que « Je ne pense pas que nous ayons besoin d’une loi pour l’interdire ».

     

     

     

     

    En définitive, bien que stricte celle loi nouvelle pourrait considérablement réduire le nombre de piétons tués ou blessés par les accidents de circulation. Il pourrait également s’avérer un modèle à suivre dans les mois à venir.

     

     

     

    Rappelons qu’à Bodegraven aux Pays-Bas et à Tel-Aviv en Israël, une autre stratégie a été adoptée et consiste à attirer l’attention du piéton grâce à des bandes lumineuses au sol, aux abords du passage piéton et qui projettent un code couleur de sorte que le piéton ne peut les ignorer.

     

     

     

     

    Assion HOUESSOU