user-solid-circle spoon-knife glass local_pharmacy location phone envelop Icon/Star Created with Sketch.

Violente interpellation d’une femme noire enceinte en France (Les vraies raisons)

Catégorie

DETAILS

  • Depuis mardi, une vidéo est devenue virale montrant des agents de la Sûreté ferroviaire française (SNCF) en train d’interpeller violemment une femme noire enceinte à la gare. Voici la version des deux parties (la femme enceinte et la SNCF) qui ont d’ailleurs chacune porté plainte contre l’autre.

     

    Mardi soir à la gare RER d’Aulnay-Sous-bois, une scène violente s’est produite et a suscité de l’indignation sur la toile. La vidéo montre l’interpellation d’une femme noire de 23 ans, enceinte de 7 mois (selon les recoupements) traînée puis plaquée à terre par deux policiers de la SNCF dans le hall de la gare. Son compagnon, un jeune homme qui disait aux policiers que la dame était enceinte fut maitrisé par d’autres policiers et ses vives réactions n’ont rien changé à la nature de l’interpellation de la dame.

    Après vérification de son état de santé par le Parquet, la dame a été conduite à l’hôpital où elle a été entendu en audition libre selon la SNCF alors que son compagnon qui manifestait son mécontentement est toujours en garde à vue.

     

    Le Parquet de Bobigny a annoncé hier que les fonctionnaires de la SNCF et la dame interpellée ont porté plainte l’un contre l’autre.

     

    La SNCF reproche à la dame qu’ « elle n’avait pas de masque, qu’elle avait craché, et qu’elle voulait prendre le train sans billet». « Les images montrent uniquement la fin de l'intervention des agents de la surveillance générale, un moment forcément impressionnant""Aucune contextualisation, ni explication n'est apportée," dénonce la SNCF.

     

    La société ferroviaire accuse la dame en outre de n’avoir pas respecté les injonctions des agents de quitter la gare et d’avoir mordu, griffé et poussé les agents. « Devant son refus, et un comportement agressif, cette injonction de quitter la gare est devenue contraignante, » se défend la compagnie.

     

    Indignations

    L’indignation est collective par les internautes qui ont dénoncé la brutalité dont ont fait preuve les policiers. Au-delà de ce fait, la viralité de la vidéo n’est pas du tout fortuite. Cette interpellation coincide avec la multiplication de manifestations en Occident de la communauté noire contre les injustices envers leur race. Laquelle injustice a conduit à la mort (bavure policière) de Georges Floyd aux USA le 25 mai dernier.

     

    Dans un post sur Twitter, le footballeur camerounais Samuel Eto’o a exprimé son mécontentement. "Bande de l*****. Vous faites les mecs sur une femme en plus enceinte."

     

     

    Abdoulaye Ali