Cinéma, La chaîne nigériane Iroko TV envisage de s’inscrire à la bourse de Londres

Le géant nigérian de films de Nollywood, Iroko TV se projette à une étape supérieure. Elle s’active pour lever des fonds en vue d’une inscription à la bourse de Londres.

Iroko TV voudrait s’inscrire à la bouse de Londres.

D’après les informations rapportées par « The Africa Report », Iroko voudrait lever entre 20 et 30 millions de dollars.  Si ce montant est investi,  « l’ensemble de l’entreprise vaudrait entre 80 et 100 millions de dollars », a déclaré Jason Njoku, PDG de Iroko TV.

Iroko possède actuellement le plus grand catalogue en ligne de films de Nollywood au monde. Mais la société a désormais des ambitions plus grandes et cible davantage les marchés de la diaspora en Europe et en Amérique du Nord. Elle ne voudrait plus se limiter  aux marchés d’Afrique de l’Ouest qui ne couvre que le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Si la faiblesse des monnaies de la sous-région n’aide pas l’entreprise, la Covid-19 qui a profondément éprouvé les économies du monde ne pouvait pas plus mal tomber non plus.

« Quand Iroko a commencé en Afrique en 2015, un abonnement annuel de 3 000 nairas valait 18 dollars, dit-il. Depuis, ce montant est tombé à 7,5 dollars.. Iroko a réagi à la crise économique en décembre 2020 en multipliant par 3,5 les prix au Nigeria et au Ghana, » explique le PDG de l’entreprise.

Dans la foulée, « les prix pour les clients de la diaspora sont passés de 25 à 60 dollars par an, sans incidence sur le nombre d’abonnés,» a-t-il ajouté.

Pour surmonter tous ces évènements, « la stratégie de l’entreprise est ainsi de cibler une clientèle internationale plus riche, même si elle sera moins nombreuse. Elle pourrait ainsi plus facilement obtenir une cotation en bourse, » a conclu le PDG Jason Njoku.

Assion HOUESSOU

Exit mobile version