Tabaski, Cet éleveur refuse de vendre son mouton même à 52 millions (La raison)

Un éleveur Sénégalais a refusé l’offre alléchante de 52 millions de francs CFA qui lui est faite pour la vente de son mouton. La raison va vous surprendre.

Ma Ibra Ndiaye a refusé de vendre son mouton à 52 millions à la foire internationale de l’Agriculture et des Ressources animales.

Même si cela s’est passée en 2018, les médias rappellent cet acte peu habituel à la veille de chaque fête du mouton.

Le mouton en question est un mouton de race «ladoum», caractérisé par une bonne ossature, un bassin large, un chanfrein bien convexe et la présence de cornes chez les femelles. M. Ndiaye l’appelle affectueusement «roi assane 2»

S’il a refusé de le vendre à ce prix, c’est parce qu’il connaissait la valeur de ce mouton. Mieux, il avait la confiance qu’il pouvait en tirer mieux de son «ladoum».

A peine quelques mois après avoir refusé de vendre son mouton, Ma Ibra Ndiaye gagne plus gros à travers la vente des progénitures du «roi assane 2».

En effet, il a gagné 60 millions en vendant 60 progénitures de son mouton «roi assane 2», soit un million par progéniture.

«Si j’ai refusé de vendre Assane2 à 52 millions F Cfa, c’est parce que j’étais sûr de pouvoir gagner plus d’argent avec lui. En l’achetant, j’avais plus de 200 ladoum femelles à ma disposition. Avant de venir à la foire de l’année dernière, il s’est accouplé avec 60 de ces femelles. Deux mois après, je me suis fait plus de 60 millions de francs Cfa à travers la vente de sa progéniture. Aujourd’hui, je suis à sa troisième génération, » a confié M. Ndiaye.

Assion Houessou

Exit mobile version