Sante

Le Niger créée une Agence de réglementation pour contrôler les produits médicaux

Le Niger prend une option dans le contrôle des produits médicaux qui pullulent dans le pays. Que ce soient dans les pharmacies ou les médicaments de rue, la création de cette agence de régulation permettra de filtrer l’entrée sur le territoire des produits médicaux, gage d’une santé publique saine.

Le Niger créée une Agence de règlementation pour contrôler les produits médicaux.

En conseil des ministres hier, un projet de décret portant création d’un établissement public à caractère administratif dénommé « Agence Nigérienne de Règlementation du secteur Pharmaceutique », en abrégé ANRP a été adopté.

La création de cette Agence prouve l’inefficacité des structures actuellement chargées de mettre en œuvre les fonctions de règlementation pharmaceutique.

L’Agence Nigérienne de Règlementation du secteur Pharmaceutique (Anrp) permettra donc de contrôler l’entrée et la qualité des produits disponibles dans le pays. « Pour protéger la santé des populations, les produits médicaux doivent répondre aux normes de qualité, d’innocuité et d’efficacité. Il est donc nécessaire de mettre en place un système de règlementation de l’ensemble du secteur pharmaceutique, capable de préserver la santé publique et de contribuer à l’atteinte des objectifs de la politique nationale de la santé,» argumente le communiqué ayant sanctionné le conseil des ministres.

En 2020, l’Uemoa ayant pris conscience des menaces et conséquences de la présence de produits médicaux peu fiables dans les pays qui la composent a édicté une directive portant statut des Autorités de réglementation pharmaceutique des Etats membres. C’est dire donc que la création de l’Anrp permettra de coordonner et mettre en œuvre toutes les fonctions de réglementation du secteur pharmaceutique.

Au Niger, le contrôle des produits médicaux est un réel défi. La circulation de ces produits sans contrôle efficace cause un problème de santé publique surtout avec la présence du tramadol. En janvier 2021, l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) a démantelé deux réseaux de trafic de drogue à Niamey. Ce démantèlement a permis de mettre la main sur 4000 comprimés de tramadol provenant de Kano au Nigéria le 1er janvier puis sur 106.800 comprimés de tramadol 225mg le lendemain en provenance du Togo. La valeur des produits saisis équivaut à 100 millions de Fcfa.

Lady Samira agendaniamey.com

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page