Sante

23,2% de la population Nigérienne est drépanocytaire (Les efforts entrepris)

Au Niger, 23,2% de la population souffre de la drépanocytose. Le ministre de la Santé publique, Dr Illiassou Mainassara a fourni les chiffres dimanche dernier à l’occasion de la journée internationale de lutte contre cette maladie héréditaire.

23,2% de la population Nigérienne est drépanocytaire selon les chiffres fournis par le Dr Illiassou Mainassara, ministre de la Santé publique.

Il a fait savoir que le Niger fait partie des pays où la drépanocytose constitue un problème majeur de santé publique du fait de sa prévalence élevée, estimée à 23,2%.

Le thème retenu cette année est « drépanocytose : stratégies pour améliorer la qualité de vie.» Pour lui, « ce thème est très pertinent quand on sait que le nombre de malades ne fait qu’augmenter chaque année et la drépanocytose est une maladie héréditaire et invalidante donnant lieu à une souffrance physique et psychologique. »
A Niamey, cette journée a été marquée par la tenue des séances de dépistage gratuit et volontaire suivies d’un don de sang à son siège sis au quartier Terminus. Des focus groups ont également été créés pour sensibiliser les malades et les autres personnes qui se sont faites dépister.
Efforts

Le ministre ajoute toutefois que la drépanocytose n’est plus cette maladie « orpheline » qui fait de millions de malades au Niger. Il prend à témoin les efforts entrepris à l’instar de la création en 2009 du Centre National de Référence de la Drépanocytose (CNRD). La mise sur pied de ce centre a favorisé selon le ministre la prise en charge médicale, psychologique et sociale des sujets drépanocytaires ; la formation des professionnels de santé à la prise en charge spécifique de la drépanocytose selon les normes validées ; la prévention par la sensibilisation, le dépistage et le conseil génétique ; la promotion de la recherche médicale sur la drépanocytose ; développement du partenariat scientifique et médical dans le domaine de la lutte contre la drépanocytose.

1ère maladie génétique au monde, 50 millions de personnes souffrent de la drépanocytose. L’OMS chiffre à 300.000, le nombre d’enfants dans le monde qui naissent avec une anomalie majeure de l’hémoglobine. Parmi eux, 200.000 viennent de l’Afrique, le continent qui présente un taux de prévalence de 13% à cette maladie.

Abdoulaye Ali

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page