Agriculture

Campagne agricole 2022-2023, Diffa entretient la flamme de l’espoir

La campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique a bien démarré dans la région de Diffa. Le mil a été semé dans toutes les régions agricoles du pays en attendant les autres semis. La mission ministérielle sur le terrain annonce des nouvelles promettantes.

La campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2022-2023 se déroule bien dans la région de Diffa.

Vendredi dernier, le ministre Maman Ibrahim Mahaman de l’Aménagement du territoire et du Développement a fait le compte rendu de sa mission d’une semaine sur le terrain à la Maison des jeunes et de la culture de Diffa.

Il a relevé un début de campagne précoce de semi dans certaines zones de la région par rapport à l’année passée.

Mais c’est à partir de la deuxième décade du mois de juillet que les 695 villages agricoles de la région ont pu semer le mil à 100%. « Les spéculations de semi se poursuivent, notamment le sorgho et les cultures de rente,» a précisé le ministre.

Concernant la santé animale, 72,38% des animaux éligibles ont été vaccinés contre les maladies prolétaires. L’on remarque tout de même quelques maladies et troubles digestifs liés à la gestion du sable.

L’accès de ces animaux aux importantes ressources en eau et aux pâturages dans le lac Tchad et la Komadougou reste limité à cause des défis sécuritaires.

Dans le domaine de l’environnement, l’État avait débloqué 847 millions de Fcfa avant le début de la campagne. Ce financement a permis de récupérer des terres, fixer des dunes et créer 1400 emplois temporaires.

Mieux, l’autorisation du gouvernement aux populations de reprendre la pêche dans les eaux du Lac et de la komadougou yobé après avoir sécurisé la zone a permis de produire et commercialisé plus de 4877 tonnes de poisson fumé ou séché au premier semestre 2020. Cela leur a permis de récolter plus de 7,3 milliards de Fcfa.

Le mil  été attaqué par les insectes dans le département de Goudoumaria et de Diffa et le riz et le maïs l’ont été dans la commune urbaine de Diffa. Ces attaques pour l’ensemble des semis est chiffré à 2760 hectares. 1754 hectares ont été traités soit 65% en ce qui concerne la situation phytosanitaire.

« Sur le plan pastoral, le pâturage est bien installé avec satisfaction, sauf dans le département de N’Gourti qui enregistre un léger retard,» a détaillé Maman Ibrahim Mahaman.

La campagne agricole avance incroyablement bien à Tahoua

« Sur le plan hydraulique, les réalisations de l’année 2022 ont permis de mettre en service un total de 168 nouveaux équivalents points d’eau modernes et la réhabilitation de 123 ouvrages au profit d’une population estimée à 102000 habitants, et par ailleurs le taux d’accès à l’eau potable dans la région de Diffa est de 56,50% alors que le taux national est de 48,59%. Le montant de l’investissement au cours de cette année dans le domaine de l’hydraulique et de l’assainissement s’élève à un peu plus de 5,44 milliards de francs FCFA pour la région de Diffa,» a-t-il présenté.

Pour avoir ce début de campagne agricole promettant, le gouvernement a approvisionné les producteurs comme dans les autres régions de produits phytosanitaires, d’importantes quantités de semences, d’engrais et renforcer les acquis des producteurs et agents.

Lady Samira agendaniamey.com

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page