En ce momentMusique

Marie Diallo : « La danse, c’est mon alter-égo… Ce qui m’a motivé à faire la musique»

Nous avons reçu l’artiste Nigérienne Marie Diallo, lauréate de l'édition 2020 du Tremplin des jeunes talents du Niger. Cette rencontre au bureau de la rédaction d’Agendaniamey.com rentre dans le cadre de la sortie le 25 juin dernier, du deuxième clip vidéo « Soirée Vip » de l’artiste qui a fait plus de 5000 vues. Dans cette interview, Marie Diallo se dévoile à ses fans.

Agendaniamey.com : Aujourd’hui, on aimerait te connaître davantage. Déjà on sait que tu es une grande danseuse. Mais ce que nous ne savons pas c’est pourquoi tu es passé de la danse à la chanson ? Qu’est-ce que la danse représente pour toi ?

Marie Diallo : Pour commencer je dirai que c’est vrai je suis une artiste danseuse. Je danse depuis toute petite mais j’ai vraiment commencé la danse depuis 2009, la danse c’est pour moi une passion. La danse c’est mon alter-égo si je peux dire. C’est mon plan A et B à la fois. Mais depuis lors que je dansais, la musique était là, juste que ce n’était pas à 100%. Avant j’interprétais des sons à des compétitions inter-scolaires au collège et au lycée. Donc je représentais toujours mon école et je sortais lauréate. Mais ce qui m’a motivé à faire la musique, c’est la compétition nommée « Waké » à laquelle j’ai participé en 2018 où j’ai interprété le son d’une de nos mamans, une déesse, une voix d’or du Niger, Fati Mariko. J’avais interprété son son qui était intitulé « Bébé » qu’elle avait fait pour un de ses enfants donc c’était là je peux dire que ma carrière a vraiment commencé. Et quand je me suis lancée dans la compétition j’étais sortie lauréate aussi et après je me suis encore lancée à la 5è édition du concours Tremplin des jeunes talents en 2020, d’où j’ai été lauréate aussi. Donc c’est de là que ma carrière musicale a vraiment commencé. Mais je n’ai pas lâché la danse aussi, je fais les deux parce que c’est deux choses qui se complètent. Quand on parle de danse, on parle de musique, quand on parle de musique on parle de danse, donc c’est un peu ça.

Agendaniamey.com : Tu as sorti récemment ton 2ème clip vidéo, « Soirée Vip ». Alors quel message tu fais passer dans cette chanson « Soirée Vip », ça parle de quoi ?

Marie Diallo : « Soirée Vip » comme son nom l’indique, c’est une soirée. Parce qu’après mon 1er titre « De la danse à la musique » je me suis dit pourquoi pas cette fois-ci amener les gens à danser, à bouger avec moi ? Quand je regarde le quotidien de la jeunesse, ils sont tout temps dans le show, c’est leur quotidien, tout le temps à des barbecues, à des soirées, les clubs. Donc je me suis dit pourquoi ne pas faire un truc du genre qui fait bouger les gens, qui est vraiment dans le quotidien de la jeunesse. C’était donc ça qui a inspiré le titre de ma chanson « Soirée Vip » qui a vraiment fait bouger les gens.

Agendaniamey.com : Oui justement, la jeunesse Africaine et Nigérienne du moins pour sa grande majorité, aime faire la fête. Mais, au même nous sommes à une période des grands enjeux. Alors pourquoi avoir chanté la fête, est-ce un encouragement aux jeunes qui n’ont que la fête en tête?

Marie Diallo : D’abord, Le message que j’ai passé dans « Soirée Vip », ça veut pas dire qu’il faut passer toute sa vie à bouger dans les clubs, à traîner de gauche à droite et faire le chaud.

J’ai aussi calculé le moment parce que là c’est les vacances, les élèves et étudiants, tout le monde se met de côté pour se relaxer. Parce que souvent les études, oui ça demande de la concentration mais ça demande aussi un peu de distraction. C’est la raison pour laquelle j’ai lancé cette chanson « Soirée Vip ». Je me suis dit que c’est important pour la jeunesse de se divertir.

Agenda Niamey : En tant qu’artiste Nigérienne et Africaine, quels sont les instruments que tu utilises dans tes chansons pour faire passer tes messages?

Marie Diallo : Pour le moment c’est beaucoup plus le piano et la guitare. Mais j’envisage dans mes prochains sons, utiliser la flute parce que ça donne plus une image de moi en tant que femme Peulh. Aussi d’autres instruments traditionnels de chez nous comme le Kalangou, le douma aussi, je compte les utiliser pour mon prochain son. Mais ça c’est une surprise, ça sera un truc vraiment tradi-moderne.

Agendaniamey.com : Marie Diallo tu as chanté « Zaman Dounia » c’est bien ça ?

Marie Diallo : Non ça ce n’est pas moi. C’était l’autre Marie Diallo parce qu’il avait une aînée Marie Diallo avant moi, qui était avec Kiyada Gaskas, c’est elle qui avait fait ce son.

Agendaniamey.com : Tu ne crains pas qu’il y ait confusion entre vous deux ?

Marie Diallo : Non je ne crains aucune confusion. Mais avant que je ne me lance dans la carrière musicale, on m’avait dit de changer un peu mon nom parce qu’il avait déjà une Marie Diallo pour ne pas mettre les gens en confusion. J’ai dit non : moi je suis Marie Diallo de la nouvelle génération et elle, elle est Marie Diallo de la « old school » (rires).

Agendaniamey.com : Quel regard porte ta famille, ton entourage sur le métier de musique que tu as embrassé ?

Marie Diallo : Tout au début quand j’avais commencé à danser, ce n’était pas facile, les parents n’étaient pas d’accord. Lorsqu’on avait des activités, des prestations je me cachais pour partir et quand je reviens il y a la chicotte qui m’attends. Donc ils se disaient en tant que femme, ce n’est pas une bonne chose pour moi. Raison pour laquelle ils ne voulaient pas du tout. Alors je me suis battue pour leur prouver que la danse que je fais, l’art que je fais ce n’est pas pour devenir une trainée. Donc j’ai vraiment su les convaincre sur cette base là, ils ont accepté et aujourd’hui j’ai vraiment leur soutien. Quand j’ai des évènements, des spectacles, ma maman est présente, mes frères aussi donc je dis Dieu merci. J’ai su leur prouver que cet art là c’est une passion pour moi.

Agendaniamey.com : Selon toi qu’est-ce qui a été ce déclencheur qui les a convaincu ?

Marie Diallo : J’ai su les convaincre à travers surtout les compétitions auxquelles j’ai eu à participer. Je sortais toujours vainqueur, j’étais toujours cette lauréate et alors ils se sont dits, si toutes les fois qu’elle met pied dans une compétition quelconque elle sort lauréate autant la laisser continuer. Et à chaque fois, mes professeurs venaient à la maison dire merci à mes parents, c’est de là qu’ils ont vraiment que je suis vraiment passionné, voilà.

Marie Diallo : Exact! J’ai un projet aussi qui vient très bientôt dans la danse d’où je compte monter une pièce qui parle de moi. J’ai déjà un son intitulé « De la danse à la musique » dans lequel je parle de là où j’ai commencé (la danse) et de là où je me suis jeté (la musique). De même, dans la danse aussi je compte monter une pièce de 25 voire 30 minutes pour m’exprimer aussi à travers la danse et à travers mon corps.

Agendaniamey.com : Marie Diallo, quelles sont tes perspectives d’avenir ? Qu’est-ce que tu nous réserves ?

Marie Diallo : Que des surprises pour commencer, je vais dire que des surprises. Parce que là, pour le moment je n’ai pas envie de sauter du coq à l’âne. Chaque chose a son temps, tu prends ton temps de travailler, de créer ton originalité et de sortir quelque chose que le public va écouter, même si un jour tu n’es pas là ta musique sera là. C’est un début pour moi, ce n’est pas facile mais dans l’avenir j’envisage de donner encore plus le meilleur de moi, d’être la fierté du Niger. En tout cas, je ne compte pas lâcher, je compte aller de l’avant, creuser et donner le meilleur de moi.

 

Interview réalisée par Assion Houessou

 

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page