Blog

Ce monsieur décède en pleins ébats avec la « bonne », sa femme et ses enfants refusent de l’enterrer

Nos radars ont encore repéré une nouvelle à chaud venant du Congo Brazzaville. Un monsieur, fonctionnaire et haut cadre profite de sa retraite anticipée pour s’amouracher avec la domestique. Malheureusement, il décède en pleins ébats. Frustrés, sa femme et ses enfants refusent d’organiser ses funérailles.

Parles en sur les réseaux sociaux !

« Où se trouve la maison du tonton qui est décédé sur la bonne, » demande les curieux qui veulent connaître le domicile du defunt. L’histoire à Pointe Noire au Congo Brazzaville.

Un homme a trouvé la mort en plein ébats sexuels avec la domestique. Profitant de l’absence de sa femme et de ses enfants, l’homme prenait son pied dans le lit conjugal sans se soucier d’un quelconque dérangement.

En effet, victime d’un AVC il y a un an, le monsieur passait la plupart de son temps à la maison, seul en compagnie de la femme de ménage. Cadre au trésor public de son pays, il s’est retrouvé dans l’incapacité de continuer à exercer sa fonction.

Malgré son décès, la pilule a du mal à passer auprès de sa femme et de ses enfants surtout que le monsieur serait un récidiviste.

Où aller si vous voulez sortir à Niamey ce jeudi 09/01/2020 ?

La veuve et ses enfants ont alors refusé d’organiser la veillée mortuaire à leur domicile car, pour les enfants, c’est inconcevable et très déshonorant que leur père soit mort en plein rapports sexuels avec “la bonne” dans le lit conjugal.

Face à ce refus, la famille du disparu a alors expulsé la veuve et ses enfants dudit domicile.

Pour sa défense, la femme argue avoir appris l’existence d’un enfant hors mariage avec une cabindaise vivant à Ngoyo.

Sekhmet B.

Commentaires

commentaires


Parles en sur les réseaux sociaux !
Tags
Show More

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close