Culture

Découverte, Cette tribu coupe la peau des jeunes hommes pour ressembler à celui d’un alligator

C’est un rite toujours d’actualité en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans la tribu des latmuls, un groupe ethnique d’environ 15.000 personnes vivant dans la région du fleuve Sépik, coupe la peau des jeunes hommes de sorte qu’elle ressemble à celle d’un alligator. C’est un rite, une initiation obligatoire et voici pourquoi.

La tribu des latmuls en Papouasie-Nouvelle-Guinée a une culture curieuse.

Lorsqu’un garçon de la tribu arrive à l’âge de 17 ans, il doit être initié. L’initiation consiste à conduire le jeune vers les anciens où le rite se produit.

Le jeune homme s’allonge sur le sol et l’aîné en charge du rite scarifie sa peau à l’aide d’un rasoir.

Si plus d’un ne savaient pas l’existence de ce rite, beaucoup ont déjà vu un acteur porter ces genres de scarification dans le film « Wakanda ».

Alors, à l’aide du rasoir, l’ancien en charge du rite scarifie la peau du jeune homme généralement en lui donnant une forme extérieure semblable à celle d’un alligator.

Cette tribu vivant près des berges des rivières et ayant comme activité principale la pêche est confrontée à une difficulté énorme : la présence des alligators, crocodiles et autres reptiles prédateurs qui endeuillent les familles.

Selon leurs croyances, ce rite permet aux prédateurs de ne pas se nourrir des populations. Par ailleurs, ce rite protège la population des blessures ou d’être avalés par les crocodiles.

Abdoulaye Ali

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page