Politique

Le Premier ministre appelle le gouvernement à s’approprier le rapport de la Cour des Comptes

Un séminaire gouvernemental s’est tenu hier au cabinet du Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou. Objectif, s’approprier les analyses, constats et recommandations de la Cour des comptes pour un gestion plus efficiente des ressources publiques.

Le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou veut que le gouvernement qu’il chapeaute s’approprie le rapport 2021 de la Cour des comptes.

Hier à son cabinet, il a regroupé les membres du gouvernement à l’occasion d’un séminaire ; le but étant de s’approprier les analyses, constats et recommandations de la Cour des comptes sur la gestion des ressources publiques.

Ainsi, il a été question d’examiner les conclusions dudit rapport, prendre acte des différentes imperfections et prendre en compte les recommandations en vue d’améliorer la gouvernance économique et financière des institutions.

« Il ressort de ce rapport un certain nombre d’observations que nous allons partager ainsi que les recommandations auxquelles nous devons porter une attention particulière. D’ores et déjà, nous avons donné des instructions pour mettre fin à des dépenses sans ordonnancement préalable qui ont fait l’objet de recommandations dans le Rapport de la Cour des Comptes,» a informé Ouhoumoudou Mahamadou.

Le chef du gouvernement  a rappelé à ses collaborateurs l’ambition du gouvernement inscrite dans la Déclaration de politique gouvernementale, celle de faire du Niger un pays démocratique, stable et fort. « Cette ambition, pour être traduite dans les actes, doit être adossée à une gouvernance politique, économique et administrative de qualité ainsi qu’à la promotion d’une justice équitable et accessible à tous,» a-t-il rappelé.

Dans cette optique, il a rappelé que la Cour des comptes exerce une compétence juridictionnelle, de contrôle et une compétence consultative conformément à l’article 141 de la Constitution du 25 novembre 2010.

A ce titre, cette institution est juge des comptes de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements et entreprises publiques, des autorités administratives indépendantes et de tout organisme bénéficiant du concours financier de l’Etat et de ses démembrements.

« Le rapport 2021 dont la copie nous a été remise officiellement contient un certain nombre d’éléments mettant en cause la bonne exécution de la dépense publique dans les administrations centrales et décentralisées, les entreprises publiques, les collectivités territoriales, les programmes et projets,» a-t-il rappelé.

Lady Samira

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page