BlogReligion

Moi musulman, que dois-je espérer à la fin du mois de ramadan ?

Que la personne s’en rende compte ou non, l’absolution des péchés n’attend pas la fin du mois pour se voir effective ; contrairement au Ramadan et à la prière nocturne pour lesquels il faut attendre la fin du mois pour en savourer les fruits.

Parles en sur les réseaux sociaux !

En effet, dès que le mois se termine, le fidèle achève le jeûne et les veillées spirituelles. L’absolution des péchés a lieu tout de suite après l’interruption des deux moyens qui ont permis de l’obtenir. Ces deux moyens sont : (1) le jeûne pour les journées et (2) la prière pour les nuits du mois du Ramadan.

Une fois les limites du mois franchies, les jeûneurs ont rempli leur devoir. Ils n’ont plus qu’à attendre la récompense qui se traduit par le pardon. Cette récompense est proportionnelle à l’effort requis ; celui qui n’a pas rempli correctement son devoir devra s’en prendre à lui-même.
Salmân affirme à ce sujet que la prière est une balance, celui qui donne la bonne mesure sera pleinement rétribué, et pour celui qui voudrait tricher : vous connaissez pertinemment le sort des tricheurs.
Le jeûne et les bonnes œuvres en général sont de cet ordre. Celui qui s’acquitte de sa dette compte parmi les serviteurs d’Allah les plus loyaux tandis que celui qui veut tricher, alors malheur aux tricheurs !
Honte à celui qui remplit avec soin la mesure de ses passions alors qu’il néglige injustement la balance de son jeûne et de sa prière !

Les pieux prédécesseurs faisaient en sorte d’achever leur effort avec soin et perfection. Se voir accepter les œuvres étant leur second souci, ils avaient la peur au ventre à l’idée de se les voir refuser, car selon le verset suivant « leurs cœurs sont pleins de crainte [à la pensée] qu’ils doivent retourner à leur Seigneur.» Sourate 23 v60

Seydina Ali RTA aurait dit : « Soyez plus préoccupés de vous voir accepter les œuvres que de les accomplir. N’avez-vous pas entendu les Paroles d’Allah : Dieu accepte les œuvres des gens pieux ».
Selon Hasan RTA : Allah a fait du Ramadan une arène pour Sa création où ils rivalisent dans Son obéissance pour atteindre Sa satisfaction. Les premiers ont eu la victoire tandis que les retardataires ont tout perdu.

Parmi les moyens permettant également de gagner le Pardon Divin, nous avons le fait de nourrir les jeûneurs et d’alléger la tâche aux esclaves. Il y a de surcroît l’évocation d’Allah et le repentir qui consiste à demander pardon au Seigneur. Les invocations du jeûneur lui sont acceptées aussi bien la journée qu’au moment où il entame son repas. En outre, les anges invoquent le pardon en faveur des jeûneurs jusqu’au soir. Ainsi, il existe de multiples façons de se faire pardonner à l’occasion de ce mois béni.

C’est pourquoi ne pas obtenir à cette occasion le pardon, c’est vraiment être le plus démuni du monde.
   – Quand les péchés seront-ils pardonnés à celui qui n’aura pas profité de l’opportunité ?
   – Quand ses œuvres lui seront-elles acceptées, si elles ne l’ont pas été au cours de ce mois ?
   – Quand va-t-il se corriger s’il ne l’a pas fait pendant Ramadan ?
   – Quand va-t-il guérir de son ignorance et de sa négligence ?

Etant donné que le pardon et l’affranchissement du feu étaient le fruit du jeûne et des veillées pieuses, le Seigneur a ordonné au serviteur d’achever cette période en exprimant sa reconnaissance et en proclamant Sa Grandeur. Dans la Sourate 2,  Dieu dit : « …et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants !». Sourate 2 v185

Dans le-Sahîh d’ibn Khuzayma, il est dit : « Faites en sorte d’abonder ou d’avoir en grande quantité quatre choses : deux d’entre elles servent à satisfaire Votre Seigneur, et vous ne pouvez vous passer des deux autres. Celles dont vous vous servez pour satisfaire Votre Seigneur, ce sont :
(1) l’attestation qu’il n’y de Dieu en dehors d’Allah et (2) le repentir.
Et celles dont vous ne pouvez vous passer, ce sont :
(3) quand vous demandez à Allah le Paradis, et (4) quand vous cherchez Sa protection contre l’Enfer. »

Serviteurs d’Allah ! Ramadan a pris l’initiative de partir, il n’en reste pratiquement plus rien. Celui qui parmi vous en a profité pour faire le bien, doit finir ainsi, mais celui qui a gaspillé ses heures peut encore finir bien. La dernière œuvre est celle qui prévaut. Jouissez donc du peu de jours et de nuits qui vous restent et quittez-le sur une bonne action ; elle pourra témoigner en votre faveur auprès du Roi Omniscient. Faites-lui vos adieux au moment du départ avec les meilleures salutations.

En conclusion de cet article, demandons donc au Seigneur son Pardon, Sa Protection d’ici-bas et de l’au-delà, qu’Il nous accorde sa Miséricorde, qu’Il accepte notre Jeûne, nos Prières et nos Invocations ainsi tout ce dont nous désirons.
Il nous l’accordera Incha’ALLAH et ainsi nous réussirons à obtenir les bénédictions et récompenses du Ramadan.

Que les prières d’Allah et Son Salut soient sur notre maître Mohammed, ainsi que sur ses proches, et tous ses Compagnons !

Seydina Alioune

Sources :
http://www.islamhouse.com/p/56586

 

Commentaires

commentaires


Parles en sur les réseaux sociaux !
Tags
Show More

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close