Airtel Niger
Musique

Comment imposer la musique Nigérienne à l’international ? Les acteurs du domaine s’expriment

La musique Nigérienne va mal ! Tout le monde est au courant et les différents acteurs confessent. Malgré les efforts réalisés ces dernières années dans la qualité des textes, de la production le public Nigérien lui même ne consomme vraiment pas sa musique. Parmi 400 artistes africains nominés aux AFRIMA Awards 2021, aucun Nigérien n’y figure. Que faire pour relancer la musique ? Agendaniamey.com a donné la parole aux différents acteurs : artistes, managers, producteurs, journalistes… et voici leur avis.

Aucun artiste Nigérien n’est retenu pour la plus grande reconnaissance de la musique africaine dans le monde, les AFRIMA AWARDS 2021. Depuis 2014 que cette reconnaissance est lancée avec l’appui de la commission de l’Union africaine, l’on n’a pas souvenance de la nomination d’un artiste Nigérien. Les clips des artistes peinent à franchir ne serait-ce que la barre des 10.000 vues sur Youtube même après des mois. Pourquoi ? Comment relancer la musique Nigérienne ? Voici in extenso les propos recueillis auprès de certains acteurs clés de la musique locale.

Fiac Sy, artiste rappeur

Merci agendaniamey.com pour tout ce que vous faites. Je dirai que c’est dommage qu’aucun artiste Nigérien ne soit retenu pour les AFRIMA Awards malgré le travail que nous arrivons à faire. On a vu une énorme évolution dans la qualité des clips. Les propositions musicales qu’apportent les artistes Nigériens aujourd’hui sont très marquantes. Toutefois, on constate que cette évolution n’est pas adéquate avec l’apport du public, des partenaires et des professionnels du milieu.

Pour être honnête, cela ne me surprend pas. Je séjourne depuis un moment en Guinée, je vois comment les choses bougent ailleurs. Ici à Conakry, malgré qu’il n’y a plus d’activité culturelle depuis un an à cause de la Covid-19, les choses bougent, les artistes produisent des sons et le public les consomme à sa manière. Des clips sortent chaque 2 ou 3 jours. Ce qui manque au Niger.

Je pense qu’il faut un vrai investissement dans le secteur. J’ai sorti récemment mon clip Berey et j’étais en contact avec TRACE Afrikora, ce n’est pas seulement une question de talent, mais c’est aussi une question d’argent. Si tu fais un clip à 700.000 Fcfa et que tu dois mettre 1 million par exemple pour que ce clip passe sur des chaînes comme Trace Urban, Africa, etc, comment rentabiliser après en sachant qu’au Niger, la consommation de la musique ne satisfait pas.

Je suis parti en boîte de nuit plusieurs fois à Conakry ici deux ou trois fois, tu n’entends aucune musique de l’extérieur si ce n’est la musique guinéenne. Le public adore, si tu es nouveau tu vas t’ennuyer. C’est rare qu’on te mette un peu de Côte d’ivoire ou de Sidiki Diabate.

L’autre chose qui pourra aider les artistes Nigériens, c’est se soutenir. Je ne parle pas de partager le post de l’autre sur les réseaux sociaux. C’est de s’asseoir pour se concerter, donner une vision globale de la musique et culture Nigérienne. Je prends un exemple sur la Côte d’ivoire, juste après le décès de DJ Arafat, les acteurs principaux de la musique se sont rencontrés pour définir une ligne d’ensemble. Et vous voyez comment cette musique s’impose à l’extérieur. Quand vous voyez le rap ivoire aujourd’hui, elle prend une autre tournure. Il faut une concertation, un projet commun.

Nous avons aussi besoin de managers, de producteurs qualifiés. Je connais plein qui se battent vraiment, je leur tire chapeau, mais il nous reste tous beaucoup à faire.

DJ Maitchinga, Journaliste culturel, acteur de la musique Nigérienne

Cela ne me surprend pas qu’aucun artiste Nigérien n’est nominé aux AFRIMA Awards parce que la musique Nigérienne n’est pas reconnue à l’extérieur. C’est le premier pas à faire. Il faut une réelle politique qui pourra vendre l’image de la culture Nigérienne à l’extérieur.

L’artiste doit travailler, ne pas se focaliser sur son quartier ou sa région, il faut de la musique qui puisse être exporté. Nos promoteurs aussi ont un défi à relever sinon le Niger a des sons qui peuvent être vendus à l’extérieur.

Il n’y a pas de festivals de musique au Niger. Les promoteurs qui arrivent à faire venir des artistes internationaux au Niger, la plupart de ces artistes repartent mécontents. J’ai été dans l’organisation de plusieurs événements et j’ai beaucoup appris et je me rends compte qu’il y a beaucoup à faire. Avec les festivals, les hommes culturels des autres pays viendront et c’est comme cela que petit à petit, la musique nigérienne pourra s’exporter.

Il faut aussi un travail de sensibilisation du public. Si la musique de l’artiste n’arrive pas à être consommé dans son propre pays, on aura du mal à l’emmener à l’international.

Sur nos médias aussi, on n’a pas assez d’émission culturelles riches en contenu et innovation. En Côte d’ivoire, on a « C midi » , au Cameroun, on a « C’Comment » qui portent haut la culture du pays. Bon nombre d’artistes étrangers étaient là et veulent passer dans des émissions, mais il n’y a rien. Ca n’honore personne et nous devons revoir cela.

Musique, AFRIMA AWARDS, Les artistes nominés 2021 connus (Liste complète)

Force Morale, Artiste et Producteur de certains jeunes artistes

Cela ne m’étonne absolument pas qu’aucun artiste ne soit nominé aux AFRIMA Awards à partir du moment où notre musique a du mal à franchir nos frontières. Notre musique est toujours limitée.

Il faut qu’on travaille dur et se mettre dans un esprit de création. Cela nous manque, à l’époque nous avons un style unique et lorsqu’on l’écoute, on sait que ca vient du Niger. Notre musique d’aujourd’hui est malheureusement sans repère. On a tendance à imiter MHD, la Côte d’ivoire ou le Cameroun. Il faut avoir un style de création unique qui va impressionner le monde extérieur. Je ne peux pas rapper comme Booba et espérer pouvoir impressionner la France, ca ne marchera pas. Je ne peux pas faire le style de Iba One et impressionner le public malien. Nous devons avoir un style de création unique, dès qu’on entend, on sait que ca vient du Niger.

Lady Samira

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page