Mines

Global Atomic créée SOMIDA S.A pour exploiter la mine d’uranium Dasa (Avantages)

Une convention signée du ministère des mines autorise le canadien Global Atomic Corporation de créer la Société des mines de Dasa (Somida S.A). Cette société sera l’interface entre le géant canadien et le gouvernement dans le cadre de la production de la mine d’uranium Dasa.

Le canadien Global Atomic créée SOMIDA S.A au Niger pour exploiter la mini d’uranium Dasa.

Une convention signée hier par ministre des Mines Hadiza Yacouba autorise donc Global Atomic à créer la Société des mines de Dasa (Somida S.A).

Cette signature intervient après la rencontre entre le PDG de Global Atomic Stephen Roman et le Président Mohamed Bazoum toujours dans la journée d’hier.

Somida S.A devient donc une filiale du groupe canadien doté d’un capital de 2 milliards de Fcfa. Global Atomic est actionnaire à hauteur de 80% contre 20% pour l’État Nigérien.  Pour la ministre des Mines, c’est un nouvel élan porteur d’espoir dans l’exploitation de l’uranium au Niger. Elle a déclaré à la presse que 28 milliards de Fcfa ont déjà été investis dans la recherche de cette mine et 121 milliards de Fcfa supplémentaires serviront à la construction de ladite mine se trouvant à Agadez au sud d’Arlit avec un taux de rentabilité interne de 22%.

Avantages

La production de cette mine ayant débouché sur la création de cette société comporte plusieurs avantages pour le Niger en ce moment où l’uranium connaît un regain sur le marché mondial.

Pour Hadiza Yacoubou, 217 emplois permanents directs seront créés, ce qui atténuera selon elle les professionnels du secteur mis en chômage technique à cause de la fermeture de la Cominak (Compagnie minière d’Akouta) en 2021.

L’État Nigérien pourra empocher la bagatelle somme de 154 milliards de Fcfa chaque année comme retombées fiscales durables (Impôt sur le bénéfice, TVA, redevance minière, impôt sur le revenu des capitaux mobiliers, redevance superficiaire annuelle, impôts sur les revenus dû par les employés nationaux, etc).

Mieux, le groupe canadien contribuera aussi au développement de la localité comme l’entretien de la route Tahoua-Arlit, le financement des infrastructures collectives, etc.

Pour dénicher le « yellowcake » du projet Dasa, Global Atomic a obtenu du gouvernement Nigérien 6 permis de recherche entre 2006 et 2007. C’est en 2008 que des découvertes probables d’une mine d’uranium d’une capacité mondiale ont été faites. 12 ans plus tard, le gouvernement a décidé d’octroyer au canadien l’autorisation d’exploiter le gisement.

Mine de Dasa, de quoi ont parlé le PDG de Global Atomic et le PR Bazoum en audience ?

La mine est en phase de construction et la production débutera en 2025. 4,8 millions de livres d’uranium seront produits par an, ce qui fait de Dasa, l’un des projets miniers d’uranium le plus grand au monde.

Guevanis DOH agendaniamey.com

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page