WEBZINE

Reportage, Billet retour de 2 heures de visite aux stands de la vente privée de Cantï Store

Le nombre de voitures garées devant l’entrée principale de l’Oasis (nouvellement appelé Sist’her Empower’her) à Koira kano samedi dernier est un indicateur du déroulement d’un évènement hors pair. La vente privée des produits artisanaux, cosmétiques et alimentaires prévue par les organisateurs a tenu ses promesses.

Des produits artisanaux sont actuellement en vente sur les stands de la vente privée à l’Oasis.

Déçu dès notre entrée à la grande porte à cause de l’impression du retard des exposants, nous sommes agréablement surpris en poussant la deuxième porte qui donne accès au hall de l’Oasis des entrepreneurs (nouvellement appelé Sist’her Empower’her).

Sur la terrasse, nous sommes accueillis par des agents de Zamani télécom, ancienne Orange groupe, qui présentent leurs services aux visiteurs.

Mais le sourire de ces agents ne dépasse pas la beauté du décor multicolore qui nous a tendu ses bras dans le hall des expositions. A notre gauche, des sauces piment en bouteilles venu du Mali, des sirop de gingembre du Gabon, des confitures de mangues bissap, des papayes, des ananas, tous en bouteille, des gourmandises à base de sucre doux sont exposés sur des étalages bien disposés.

Un peu plus loin dans la même direction, une productrice Togolaise expose des amuse-gueules à bas d’arachide sucré placé juste à côté du panier de baumes à lèvres fait à base de beurre de cacao, d’huile végétale et du cire d’abeilles. Nous avons beaucoup apprécié les savons Kari Kari fait à base de beurre de karité venu de Lomé pour la circonstance.

A droite de la porte d’entrée des visiteurs admirent des chaussures africaines en cuir pour homme et femme de la marque Artisaline. Juste devant, trois belles dames sont assises sur un joli divan rouge, avec des décorations en pagne sur les coussinets bleu rouges, qui déverse son éclat sur le sol carrelé blanc.

A cet instant, Mme Lamia venue du Maroc sort du hall avec un emballage en main et se dirige vers la sortie accompagnée par une amie. Nous les avons rattrapé : « C’est la première fois que j’assiste à une vente de créateur à Niamey et je trouve qu’il y a de belles idées, de beaux objets. L’accueil et la beauté des produits m’ont beaucoup plu et je suis content de repartir avec un petit souvenir, » a-t-elle laissé entendre.

En revenant sur les stands, une jeune demoiselle nous offre une dégustation gratuite de crème au chocolat. A côté, assise sur une table en bois, stylo à la main, Ousmane Fatou enregistre les commandes des visiteurs enthousiasmés. C’est elle qui encaisse l’argent des ventes.

En s’approchant de Lisa et Benoît, ils nous ont pris pour les créateurs des jolis vêtements en pagnes que Lisa vient d’essayer. La taille est un peu plus grande et Lisa aimerait bien passer une commande sur mesure. Alors nous nous sommes improvisés en guide pour les conduire à la Promotrice de l’évènement. Une fois les commandes passées, le duo nous livre ses impressions.

« On voyage, ils y a de la diversité. On voit des créations du Niger mais aussi d’Abidjan, des tissus etc le concept, l’expression de la maison, tout est vraiment bien. C’est comme une petite pépite à Niamey donc on a acheté des choses et ça nous fait énormément plaisir. L’organisation est superbe, on adore, » nous a confié le Français Bénoit, cet expatrié occidental venu découvrir le génie créatrice africain.

Sa compagne Lisa du Portugal le rejoint sur son humeur joyeux. Elle trouve le concept très novateur : « Il y a de très belles choses que ce soit pour soi, pour s’habiller, pour la maison, pour manger. Donc c’est très divers, très coloré, on est joyeux, c’est une belle découverte.»

Mme Mariama Maranga, exposante des marques de sacs « MR Bags » est très satisfaite pour sa part, elle encourage cette initiative. Entre la visite des stands de vêtements et boubou Nadiaka, des tenues nigériennes, des chaussures en pagne, des calebasses décorées, des emballages d’anacardes grillés, nos regards se sont posés sur une figurine artisanale posée dans un coin de la salle. Nous avons marqué une deuxième pose de dégustation de petits gâteaux offerts par les organisateurs. On y trouve de jolis emballages en pagne pour les bagues de fiançailles.

Mantondo Ange Aurore est exposante, elle aime l’ambiance bon enfant. Elle est détentrice d’un stand de vêtements et d’assessoires Kenzoly.

La Promotrice de l’évènement Léasatou Barmou ne s’attendait pas à voir autant de monde pour une première édition. Il est midi et la vente vient de commencer il y a à peine deux heures, mais elle est déjà satisfaite.

« Je suis contente de l’affluence, c’est une satisfaction pour moi de voir autant de monde venir,» s’exprime-t-elle. A la question pourquoi les produits issus du génie créatif africain n’arrivent pas à s’imposer sur le marché, Mme Sakina répond : « Je dirai qu’il y a un problème de promotion de nos produits africains. Nous-même nous n’en faisons pas la production donc on préfère acheter européen que d’acheter africain. Il faut dire aussi que des fois il se pose des problèmes de finition sur les produits, c’est pourquoi Cantï Concept Store met un accent particulier sur le choix des artisans et des créateurs avec lesquels nous travaillons. Donc on regarde la qualité du produit, la qualité de l’emballage, c’est des produits que nous testons avant de les mettre en vente ».

Assion HOUESSOU

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page