WEBZINE

Voici 3 réflexes qui vous maintiennent dans la pauvreté

« Si vous êtes nés pauvres, ce n’est pas de votre faute, mais si vous mourrez pauvres, c’est de votre faute, » martèle à chaque fois qu’il a l’occasion Bill Gates, l’homme le plus riche au monde.

Ceci pour dire que ce sont nos comportements, nos habitudes, nos choix qui conditionnent notre statut au sein de la société. Voici quelques habitudes qui nous empêchent de prospérer dans nos finances.

1 – Accepter de subir la vie

Ce qui différencie le pauvre du riche, c’est l’action, l’engagement. Le riche prend la décision de changer sa vie quelque soit le prix à payer. Il se bat, fait des choix, trébuche, recommence jusqu’à satisfaction. Le pauvre, lui se cache derrière la célèbre phrase « Ca va aller » et ne prend pas des décisions. Il ne se bat pas pour éviter ce qui lui arrive. Il ne fait rien pour le changer ou il n’agit pas suffisamment. D’aucuns abandonnent après avoir échoué. D’autres par peur de l’échec, refusent complètement d’essayer. Le premier échec, c’est de ne pas essayer. Faites ce que vous n’avez jamais fait, vous aurez aussi ce que vous n’avez jamais eu.

2 – Optez pour la consommation

Là aussi les préoccupations diffèrent entre le riche et le pauvre. Le pauvre se questionne : « Qu’est ce que je vais porter pour impressionner les autres ? (Quitte à renter dans des imprévus suicidaires qui sont l’emprunt, la mendicité) Qu’est ce que moi et mes enfants, allons manger ? Où trouver le téléphone ou la robe « dernier cri » pour payer ? Quand est ce qu’il y a promotion ? »

Le riche se questionne : « Comment fructifier mes revenus ? Dans quoi devrais-je investir ou sur quel marché me positionner pour accroître mes recettes ? Qu’est ce que je peux produire pour avoir des sou. Ici, la faim n’est pas une priorité parce que le riche sait qu’il aura davantage faim s’il ne fructifie pas ses recettes. »

Le pauvre attend la fin du mois, le maigre salaire surtout pour tout dépenser et se plaindre dès le 10 du mois. Le riche résiste, épargne et investit pour avoir mieux et ne plus avoir le salaire de merde. Il a des besoins mais choisit les priorités pour devenir ou demeurer indépendant.

3 –L’habitude vouloir gagner tout de suite

Tout le monde veut gagner tout de suite. Une mauvaise habitude qui maintient dans la pauvreté. Le riche ou du moins celui qui aspire à se libérer du joug de la pauvreté n’est pas pressé par le gain. Il sème le peu qu’il a et patiente pour gagner gros. Il repousse à plus tard le gain.

Le pauvre lui veut gagner tout de suite. Il n’investit pas, le peu qui entre, il le bouffe et reste dans le cycle de pauvreté.

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page