EnvironnementTourisme

16,4 milliards de Fcfa de la KfW pour sauvegarder la partie nigérienne du parc W

L’agence allemande de développement, la Kreditanstaltfür Wiederaufbau (KfW) a débloqué 16,4 milliards de Fcfa (soit 25 millions d’euros) pour la gestion durable de la partie nigérienne du parc national W. Les fonds ont été confiés à la Fondation des savanes ouest africaines (FSOA).

La Kreditanstaltfür Wiederaufbau (KfW) débloque 16,4 milliards de Fcfa pour une gestion durable de la partie nigérienne du parc national du W.

Ce financement va en phase de la politique de protection de la biodiversité dans cette partie du continent touché par l’insécurité et aussi la perte de vitesse des activités économiques.

Le financement permettra donc de mieux conserver la faune et la résilience des populations locales face aux effets du changement climatique. La partie nigérienne du parc W, les réserves voisines notamment celles de la zone girafe, Dosso et Tamou.

Sur les 16,4 milliards de Fcfa, 13,1 milliards serviront dans un premier temps de fonds de dotation fiduciaire pour le compte du guichet Niger à la FSOA. Les intérêts générés par les investissements sur les marchés financiers, soit 656 millions de Fcfa par an permettront de gérer ces aires protégées.

Le reste du financement, soit 3,3 milliards de Fcfa permettra de restructurer la partie nigérienne du parc national du W et de ses populations riveraines jusqu’en 2025.

Le complexe transfrontalier W-Arly-Pendjari (WAP) aussi connu sous le nom de parc W s’étend sur près d’un million d’hectares du Bénin au Burkina Faso en passant par le Niger. Créé en 1954, il est classé au patrimoine de l’Unesco en 1996 puis reconnu comme une réserve de biosphère transfrontalière en 2002 par la même organisation. Cette aire regorge des merveilles rares de la nature comme les buffles, les guépards, les lions, de grands mammifères, notamment les éléphants, les hippopotames. Vous y trouverez aussi les léopards, les phacochères, les babouins, etc. On y découvre des zones humides, des zones de forêt et des zones couvertes par la savane buissonnante.

La FSOA est un mécanisme de financement rendu disponible pour préserver durablement les écosystèmes de ce complexe.

Lady Samira

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page