Sante

Des hôpitaux nationaux continuent de payer des agents démissionnaires jusqu’aujourd’hui

C’est la Cour des comptes qui le dit. Dans son rapport général rendu public en avril dernier, elle a donné les résultats des recommandations issues du contrôle des hôpitaux nationaux. Il ressort qu’entre 2014 et 2016, plusieurs manquements étaient observés notamment la rémunération des agents ne travaillant plus dans ces hôpitaux. Une pratique qui n’a toujours pas été corrigée dans certains hôpitaux jusqu’aujourd’hui.

Des hôpitaux nationaux continuent de payer des agents démissionnaires selon l’audit réalisé pour les exercices 2014, 2015 et 2016 par la Cour des comptes.

Malheureusement, cette pratique perdure jusqu’aujourd’hui. Dans son rapport général, la Cour des comptes a fait le suivi de la mise en oeuvre des recommandations et il ressort qu’après ces recommandations,  l’hôpital national de Niamey continue de rémunérer des agents qui ne travaillent plus dans le centre.

Le rapport mentionne que l’hôpital national de Lamorde a corrigé ce manquement alors que l’hôpital de Zinder n’a pas permis aux agents de la Cour de faire le suivi de cette recommandation.

En dehors de ce manquement, l’hôpital national de Niamey a continué d’octroyer des indemnités indues (indemnités sans fondement) et celles non cumulables à certains agents alors que cette pratique a été corrigée à Lamordé, indique le rapport.

L’hôpital national de Lamorde ne respecte pas la réglementation financière et comptable notamment en matière de production des pièces justificatives, d’imputation des dépenses et de consommation de crédits alors que ceux de Niamey et Zinder sont bons élèves en la matière.

Concernant la mise en application la réglementation sur la comptabilité des matières, seul l’hôpital de Zinder y veille parmi les 3 hôpitaux nationaux.

Quant au plateau technique desdits hôpitaux, seuls les hôpitaux de Niamey et Zinder dotent les différents services en équipements appropriés en quantité et en qualité.

L’hôpital de Niamey et Zinder forment leur personnel en maintenance des matériels et outillages techniques alors que Lamordé n’a pas mis en œuvre cette recommandation de la Cour des comptes jusqu’en 2021.

Les trois hôpitaux ne sont pas que mauvais élèves. Ils ont mis en œuvre d’autres recommandations à savoir l’anticipation sur les ruptures de stocks en médicaments en appliquant opportunément les dispositions réglementaires sur les marchés à commande ; la prise des dispositions nécessaires pour former les agents de la chaîne de la commande publique pour améliorer la gestion des deniers des hôpitaux.

Ils ont aussi corrigé la gestion du carburant et veillent au respect strict de la déontologie

 

Lady Samira

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page