Blog

L’approvisionnement en engrais sera désormais géré par le secteur privé

Le gouvernement Nigérien ne s’occupera plus de l’importation et de la distribution des engrais. Cette mission sera désormais confiée au secteur privé à partir du 1er janvier 2020. C’est d’ailleurs pour cela que l’Association nigérienne des importateurs et distributeurs des engrais (ANIDE) a tenu ce jeudi 08 août 2019 sa première assemblée générale. La séance s’est tenue à la Chambre de commerce et d’industrie du Niger.

Parles en sur les réseaux sociaux !

L’objectif de cette assemblée générale est de doter l’ANIDE d’un bureau exécutif et lui donner plein pouvoir dans sa mission d’approvisionnement et de fourniture d’engrais.

Pour Abdoulaye Dia Oumar, Président par intérim de l’ANIDE, l’Etat s’est engagé depuis 2018 à libéraliser le secteur des engrais. A cet égard, « la création de l’ANIDE vient couronner le processus de réforme du secteur des engrais au Niger. Cette association va œuvrer à fournir aux producteurs de l’engrais à temps, en quantité, en qualité et à un prix raisonnable, » a-t-il commenté. Avant de préciser que « surtout avec la compétitivité saine que le secteur privé peut apporter, je pense que les producteurs n’auront plus de défi à court terme concernant les engrais.»

Pour Albadé Abouba, ministre de l’Agriculture, la mise en place de cette association va en phase avec le processus de réforme du secteur des engrais lancé par le gouvernement pour une agriculture durable. « Le gouvernement veut que l’approvisionnement et la distribution soient assurés par un secteur privé rénové, performant afin que cela soit concurrentiel et accessible aux professionnels agricoles, » a-t-il déclaré.

Une position partagée par Mamane Annou, Directeur général du Millenium Challenge Account (MCA-Niger), le programme américain qui soutient le Niger dans cette réforme. « Le gouvernement a décidé de confier le secteur des engrais au privé en vue de donner aux communautés rurales du Niger, un secteur des engrais plus viable (…). La disponibilité des engrais de qualité et des prix à la portée des producteurs est un gage de l’augmentation de la production agricole. »

Une fois l’association mise en place, elle va intégrer le réseau ouest africain des professionnels d’engrais dans le but d’accéder à de bon engrais à moindre coût.

Le secteur des engrais est piloté jusqu’à ce jour par une société publique, CAIMAN (Centrale d’achats d’intrants et de matériels agricoles du Niger) qui fournit des engrais subventionnés aux producteurs. Ce besoin de réforme s’explique par la faible contribution du secteur des engrais aux objectifs assignés à l’agriculture. La mise en œuvre technique de la réforme est assurée par le Centre international pour le développement des engrais (IFDC).

Abdoulaye Ali

Commentaires

commentaires


Parles en sur les réseaux sociaux !
Tags
Show More

Agenda Niamey

Sortez plus, vivez mieux ! Tous les bons plans de Niamey (Niger) sont sur agendaniamey le premier portail web culturel agenda de Niger. La référence pour l'actualité culturelle

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close